EMPLOYEURS

Procédures d’embauche

Le contrat d’apprentissage peut être signé dans une période débutant 3 mois avant et 2 mois après le début des cours en CFA. Il peut être résilié unilatéralement par l’employeur ou l’apprenti durant la période d'essai.

Le contrat est établi sur 35h, les heures de cours théorique en centre de formation sont comprises dans le temps de travail.

  • Remplir le contrat d’apprentissage en trois exemplaires originaux ainsi que l’attestation sur l’honneur et envoyer le tout au CFA qui complète la partie formation et se charge de transmettre le contrat à l’organisme consulaire.
  • Inscrire l’apprenti à la visite médicale d’aptitude auprès de la médecine du travail
  • Etablir la déclaration d’embauche (DUE) auprès de l’URSSAF dans les 48h suivant l’embauche.

 

Les aides financières accordées aux entreprises

  • Exonération totale des charges (patronales et salariales) pour les entreprises de moins de 11 salariés, (Exceptée Accident de travail)
  • Exonérations partielles pour les entreprises de 11 salariés et plus :
    • Exonérations des cotisations (patronales et salariales) d’assurance sociales et allocations familiales
    • Exonérations des cotisations (salariales) chômage et retraite complémentaire.
  • Aides régionales à l’effort de formation :
    • Soutien à l'effort effectif <11 salariés de 1 000 € par an.
    • Prime à l'embauche effectif <250 salariés n'ayant pas eu d'apprentis en N-1 et versée pour 1 seul apprenti de 1 000 €.
  • Crédit d’impôts de 1 600 € par année en règle générale. 2 200 € lorsque le jeune salarié en alternance fait l’objet de l’accompagnement personnalisé, renforcé et destiné aux jeunes de 16 à 25 ans en difficultés et confrontés à un risque d’exclusion professionnel.

Consulter le CFA FUTUROSUD pour plus de précisions au 04 96 11 56 40

Coût annuel d’un apprenti

 

L'assiette mensuelle est calculée sur la base de 151,67 fois
le montant du SMIC brut horaire (9,76 €), soit 1 480,27 €
Valeur au 01/01/2017
Coût annuel d'un jeune en apprentissage en contrat sur deux ans
(document non contractuel)
Age du jeune de 18 ans à 20 ans de 21 ans à 25 ans
Année de formation 1ère année 2ème année 1ère année 2ème année
Salaire mensuel (*)
151,67h/mois
41% du SMIC
606,91 €
49% du SMIC
725,33 €
53% du SMIC
784,54 €
61% du SMIC
902,96 €
Salaire annuel 7 282,92 € 8 703,96 € 9 414,48 € 10 835,52 €

(*) sauf conditions particulières (accord de branches ou convention collective) et SECTEUR PUBLIC (+10 points pour niveau IV et +20 points pour niveau III et financement de la formation )

Le maitre d’apprentissage

L’apprenti est suivi par un maître d’apprentissage qui l’accompagne tout au long de sa formation dans l’entreprise. Responsable de la formation de l’apprenti, il assume également la fonction de tuteur dans l’entreprise et a donc différentes missions :

  • participer à l’acquisition par l’apprenti des compétences correspondant à la qualification recherchée et à la certification préparée, en relation avec le centre de formation pour apprentis (CFA) concerné
  • assurer la concordance entre la formation pratique en entreprise et la formation théorique en CFA
  • être l’interlocuteur du CFA avec lequel il reste en liaison à travers un livret d’apprentissage et des fiches navettes
  • accueillir l’apprenti dans l’entreprise, lui présenter le personnel et les activités de l’entreprise
  • l’informer de l’ensemble des règles et usages internes à l’entreprise
  • l’accompagner dans la découverte du métier et lui permettre d’acquérir les savoirs professionnels nécessaires à l’exercice de son métier
  • organiser et planifier son poste de travail
  • s’informer du parcours de formation de l’apprenti au CFA et des résultats obtenus
  • accueillir le formateur du CFA responsable de son suivi en entreprise
  • évaluer l’acquisition de ses compétences professionnelles

Compétences professionnelles exigées :

  • être titulaire d’une certification équivalente ou supérieure à celle préparée par l’apprenti;
  • justifier de deux années d’expérience professionnelle, en relation avec la certification visée ;

A défaut de posséder la certification, il doit avoir exercé pendant trois ans l’activité professionnelle en relation avec le niveau de qualification de la certification.